E-boutiques, e-commerce

Le commerce électronique enregistre aujourd’hui une croissance record. Loin d’être un phénomène passager, il est porté par une forte transformation des usages de consommation, dans pour ainsi dire tous les secteurs d’activité.

Pour cette raison, il est désormais courant d’usage de pratiquer le « webrooming » qui consiste à rechercher en ligne des produits et les meilleurs tarifs associés, puis d’effectuer son achat dans un magasin physique.

L’apparition de l’omnicanal
Les consommateurs aujourd’hui sont de plus en plus souvent amenés à utiliser simultanément plusieurs canaux de vente :  smartphone, tablette, ordinateur et point de vente physique que ce soit pour acheter un produit, comparer des offres ou encore rechercher les informations pratiques d’un magasin. Le choix d’acheter en ligne ou bien en boutique va dépendre des offres proposées qui varient parfois d’un canal à l’autre. Certaines enseignes proposeront par exemple une large gamme de produits en ligne alors que le magasin ne présentera que des ventes exclusives ou des promotions exceptionnelles.
Le fait d’utiliser simultanément le canal  « en ligne » et la présence « en boutique » pour réaliser ses achats, comme par exemple se servir de son mobile tout en se trouvant dans un magasin, est appelé « omnicanal ». Cette tendance génère de nombreuses opportunités en termes de vente, de promotions et d’interaction avec les consommateurs. Toutefois, l’omnicanal augmente le risque de fournir un service client dégradé.

Une expérience en ligne agréable & sans faille
C’est pourquoi la réussite de l’omnicanal pour une marque dépend de la capacité à offrir une expérience utilisateur optimale à travers tous les canaux d’interaction avec le consommateur. Cela résulte que les applications et sites web mobiles doivent être disponibles et performants à tout moment, quel que soit le terminal utilisé.
La clé de la performance en ligne que ce soit sur smartphone, tablette ou ordinateur réside dans l’équilibre entre la richesse des fonctionnalités, la vitesse et la disponibilité.
Bien souvent, lorsqu’un site internet présente trop de fonctionnalités ou d’éléments, il devient lourd et le téléchargement des pages peut être lent voire échouer.
Les entreprises doivent être en mesure de garantir un haut niveau de disponibilité et de performance en ligne. Les clients peuvent en effet rapidement perdre patience lorsqu’un site met du temps à charger… Et tout cela au profit d’un concurrent ! Il est essentiel que les enseignes testent leur site internet et mesurent le temps de téléchargement des pages pour s’assurer d’une performance optimale.
Le moindre écart peut avoir un impact considérable, 1 seconde peut suffire à faire la différence entre un site et son concurrent en termes de taux de conversion.

Le commerce omnicanal & ses défis
Que le parcours client soit virtuel ou physique, la fluidité et la continuité de l’expérience sont des enjeux majeurs. Les clients sont de plus en plus exigeants et attendent une expérience sans faille pour effectuer leurs achats et ce sur chaque canal disponible. Si une
marque est en mesure d’offrir un excellent service sur tous les canaux de manière cohérente et homogène, les ventes suivront.
Mais il faut avoir à l’esprit qu’une baisse de qualité sur un seul canal peut directement affecter les autres et que la moindre anomalie, tel qu’un problème de chargement de page, peut compromettre tous les efforts fournis.
Lorsqu’un parcours client emprunte plusieurs terminaux, il est important que tous les canaux utilisés fonctionnent parfaitement pour finaliser la transaction commerciale, un défi majeur pour les marques dans un contexte de commerce omnicanal grandissant.

« En 2013, seules 65 % des entreprises françaises possèdent un site web et 20 % utilisent au moins un média social. Parmi ces sociétés, 52 % sont des PME Françaises. En parallèle, 71 % des PME en France jugent indispensable pour un commerce d’avoir un site vitrine et 51 % un site marchand. » Etude INSEE datée d’avril 2014.

Enfin, Experian Marketing Services a démontré en février 2013 que plus de 95 % des consommateurs cross-canal (qui utilisent plusieurs canaux pour le même achat) ont cherché sur internet avant de se décider à acheter. C’est ce qu’on appelle le « web to store ». Il semble ainsi que la nécessité d’un site web pour une entreprise soit avérée.
La construction d’un site e-commerce répond à des critères précis. Il s’apparente à la conception d’un magasin traditionnel par bien des aspects. Mais Internet introduit ici également des particularités qui doivent être appréhendées.

  • Concevoir un site Internet marchand local & simple d’utilisation pour tous;
  • L’ergonomie générale d’un site d’e-commerce ;
  • Les fonctionnalités indispensables ;
  • L’impact du référencement sur le site Internet ;
  • La structuration des pages ;
  • Les landing pages.

Avoir un site internet n’est pas un but en soi, le site doit être adapté aux besoins des clients mais surtout des prospects que la société souhaite toucher.

Passer par un professionnel permet d’avoir un site propre et donne de la crédibilité à une entreprise.
Une fois prise la décision d’investir dans un site web, la société devra alors choisir avec soin l’agence web (Société) qui saura leur créer un site responsive web design, optimiser leur référencement et leur apportera conseil et soutien avant, pendant et après la mise en ligne dudit site.

Exemples d’e-commerce

Nos dernières réalisations